Moïse Zacuto et son « Shorshei ha-Shemoth », Corne d’Abondance des Carrés Magiques

Si je devais un jour penser aux moyens de pratiquer des invocations spécifiques afin d’obtenir un « ibbur », une imprégnation de mon être par l’âme d’un maître passé de grand renom, ou de retracer la racine de l’âme d’un Kabbaliste réputé afin que mon âme soit, par ce moyen de Yichudim (unification), liée à la sienne, je me baserais sur deux hommes remarquables que je considère comme les plus grands adeptes de la Kabbale Pratique, les deux individus qui qui se sont voués à la préservation des enseignements de la Kabbale pré lourianique.