Homo Imaginus et l’Eros de l’Imagination

La Shekhinah offre une expérience, une manière d’être dans le monde, pour laquelle nous ne possédons pas de mot en français. Car, c’est une manière d’être que nous, en occident, avons du mal à exprimer. C’est l’expérience du réveil au matin plein de joie pour la venue du jour. Ce sont les larmes versées devant la splendeur du lever de soleil, ou devant la senteur de l’océan ou devant la fragilité d’un nouveau-né. C’est une manière de vivre dans l’amour.