Skip to main content

Idra Rabba Kadisha – Zohar, III, 127b –

Idra Rabba Kadisha – Zohar, III, 127b – 145a [3]

Aux cheveux de derrière les oreilles, sont suspendus les anges ailés dont l’Écriture dit : « … Car les oiseaux du ciel rapportent les paroles, et ceux qui ont des ailes publient ce que l’on dit. » Le Cerveau fait tomber dans l’Oreille plusieurs gouttes qui sont tantôt bonnes, et tantôt mauvaises ; elles sont […]

Idra Rabba Kadisha – Zohar, III, 127b –

Idra Rabba Kadisha – Zohar, III, 127b – 145a [1]

Nous avons appris que Rabbi Siméon dit aux collègues : jusqu’à quand nous tiendrons-nous sur une tribune soutenue par un seul pilier ? L’Écriture dit : « C’est le temps de travailler pour le Seigneur, car ils ont violé la loi. » Les jours sont courts, le créancier presse, la proclamation retentit chaque jour, les « Cultivateurs des champs » (les initiés) sont peu nombreux et ils se tiennent aux abords de la vigne ; ils ne savent quelle direction prendre pour arriver à leurs fins.

Préliminaires Zohar I – 9 a, 9 b

Préliminaires Zohar I – 9 a, 9 b

Rabbi Siméon ouvrit une de ses conférences par l’exorde suivant : Il est écrit: « Au commencement créa Dieu. » Ce verset demande méditation. Quiconque dit qu’il y a un autre Dieu s’exclut de tous les mondes, ainsi qu’il est écrit : « Vous leur parlerez de la sorte : Les dieux qui n’ont point fait les cieux et la terre seront exterminés de la terre et périront sous les cieux ; cela. » Car il n’y a point d’autres dieux hors du Saint, béni soit-il, qui est le Dieu unique.

Élements alchimiques Zohar II – 23b-24b.

Élements alchimiques Zohar II

Élements alchimiques Zohar II. J’ai apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob sous le nom de Dieu tout-puissant ; mais je me suis point fait connaître à eux sous le nom de YHVH. Rabbi Hizqiya commença à parler de la manière suivante : Il est écrit : « Heureux l’homme à qui les indignités ont été remises, etc. » Combien les hommes sont-ils aveuglés de ne pas voir et de ne pas comprendre sur quoi le monde est basé ! Lorsque le Saint, béni soit-il, créa le monde, il fit l’homme à son image afin qu’il se consacre à l’étude de la Loi, et marche dans sa voie.

Morphopsychologie (physiognomonie) et ch...

Morphopsychologie (physiognomonie) et chiromancie dans le Zohar

Dans cette partie du Zohar intitulée Raza de-razim (Mystère des mystères), on trouve une longue dissertation sur des thèmes chers à l’ésotérisme médiéval et relatifs à la physiognomonie, la chiromancie, la bibliomancie et autres sciences et pratiques de divination. La physiognomoníe est un terme vieilli qui désigne la science qui a pour objet la connaissance du caractère d’une personne d’après les traits de son visage. Aujourd’hui, on parle plutôt de morphopsychologie, qui est l’étude des correspondances entre la psychologie et les types ou prédominances morphologiques de l’homme.

Idra Zouta Kadisha – Zohar III, 287B à 2

Idra Zouta Kadisha – Zohar III, 287B à 296B

Nous avons appris que le jour où Rabbi Siméon allait quitter ce monde et qu’il mettait de l’ordre dans ses paroles, les collègues se sont réunis chez lui. Il y avait présents : Rabbi Éléazar, son fils, et Rabbi Abba, et les autres collègues qui remplissaient la maison. Rabbi Siméon leva les yeux, et voyant la maison pleine (de collègues), se mit à pleurer et dit : Autrefois, lorsque je fus malade, Rabbi Phinéès, fils de Yaïr, se tenait devant moi. On m’accorda un sursis jusqu’à ce que j’eusse choisi ma place (au paradis).