Skip to main content

Zohar I. 1a – 2b – Genèse

Zohar I. 1a – 2b – Genèse

Rabbi Hizqiya ouvrit une de ses conférences par l’exorde suivant : il est écrit : « Telle que la rose entre les épines, telle est ma bien-aimée entre les filles. » Que désigne le mot rose ? Il désigne la « communauté d’Israël ». De même que la rose est rouge et blanche, de même la communauté d’Israël subit tantôt la rigueur et tantôt la clémence ; et de même que la rose est pourvue de treize pétales, de même la communauté d’Israël est environnée de treize voies de miséricorde.

Lire plus

Sepher Ha-Bahir

Sepher Ha-Bahir

Sepher Ha-Bahir. « Et tout le peuple voyait les bruits. » Pourquoi l’Écriture dit-elle : « … Voyait les bruits », alors qu’elle aurait dû dire : « … Entendait les bruits » ? Une tradition nous apprend que les paroles qui sortaient de la bouche de Dieu s’imprimaient dans les ténèbres, de telle façon qu’elles prenaient corps, de manière qu’Israël les entendait et les voyait à la fois. Les hommes de cette génération ont vu une lumière si éclatante qu’aucune des générations suivantes n’en verra de pareilles jusqu’au jour de l’avènement du Messie.

Lire plus

L’alphabet de Rav Hamenouna – Zohar I 2b

L’alphabet de Rav Hamenouna

L’alphabet de Rav Hamenouna. Il est écrit : « Au commencement ». Rab Hammenouna, le Vieillard, dit : Nous trouvons au commencement de la Genèse un renversement d’ordre des lettres initiales. Ainsi les deux premiers mots de la Genèse ont pour initiales la lettre Beth (ב) : Bereschith (= au commencement), Bara (= créa), et les deux mots suivants ont pour initiales la lettre Aleph (א) : Élohim (= Dieu), Eth (= Le). Voici la raison de cette interversion : Déjà, deux mille ans avant la création du monde, les lettres étaient cachées, et le Saint, béni soit-il, les contemplait et en faisait ses délices.

Lire plus

Zohar II 123b – 126a

Zohar II 123b – 126a

« Et en tout ce que je vous ai commandé, vous serez gardés (thischamerou). » Pourquoi « vous serez gardés », au lieu de « vous garderez (thischmorou) tout ce que je vous ai commandé » ? Mais, quiconque observe les commandements de Dieu est réellement gardé par le ciel, pour qu’aucun mal ne lui arrive. Habbi Yehouda commença à parler ainsi : il est écrit : «Écoute, mon peuple, et je t’attesterai ma volonté, etc. ; tu n’auras point un dieu étranger, etc., car je suis le Seigneur ton Dieu ».

Lire plus

Siphra di-Zenioutha – Zohar II Exode 176

Siphra di-Zenioutha – Zohar II Exode 176b-179a

Nous avons appris dans le Livre Occulte qu’en créant le monde, Dieu fit peser à la balance ce qui jusqu’alors n’avait pas été pesé. Auparavant, les hommes ne se regardaient pas face à face ; c’est-à-dire l’union des époux n’avait pas lieu de façon semblable à celle d’aujourd’hui. Aussi les rois primitifs ont-ils péri, parce qu’ils ne trouvaient pas la nourriture qu’il leur fallait ; et la terre même fut anéantie. Alors, la « Tête » la plus désirable eut pitié du monde qu’elle allait créer. La balance fut suspendue dans une région où elle ne s’était pas encore trouvée.

Lire plus

L’Idra de Maskhanah – Zohar II 122b à 12

L’Idra de Maskhanah – Zohar II 122b à 123b

Il est enseigné dans le Mystère des mystères : La Tête du Roi est composée de Miséricorde et de Rigueur. À cette Tête pendent des cheveux, poils sur poils, qui constituent les ranchers sur lesquels sont suspendus ensemble les êtres d’en haut et d’en bas: les Maîtres des maîtres les Maîtres de vérité, les Maîtres de justice, les Maîtres de plaintes et de gémissements, les Maîtres de rigueur et les Maîtres de miséricorde. Les raisons de l’Écriture et les mystères de l’Écriture, purifiant les impurs, sont aussi appelés « Cheveux du Roi », car tous émanent de l’Ancien mystérieux et sacré.

Lire plus
 

Pin It on Pinterest