Skip to main content

Exercice pratique de méditation

Exercice pratique de méditation

Exercice pratique de méditation Voici une formule qui a pour but d’équilibrer les centres d’énergie principaux au sein de soi-même afin les d’harmoniser. Elle est très similaire par la forme aux exercices du Pilier du Milieu de la Golden Dawn mais l’expérience a démontré que le présent exercice est bien plus efficace. Cet exercice se […]

Lire plus

Le Prêtre-Roi Melchisédech par Emile Bes

Le Prêtre-Roi Melchisédech

Le Prêtre-Roi Melchisédech par Emile Besson … Derrière Moise se tient le prêtre sans parents, le roi de justice, Melchisédech, fils du Soleil rouge … Par Melchisédech et par Moïse parviennent aux créatures les bénédictions qui les guérissent. Sédir : le Sermon sur la Montagne. Depuis des temps immémoriaux, cette énigmatique figure, qui apparaît dans […]

Lire plus

Prolégomènes à la Kabbale

Prolégomènes à la Kabbale par Constant CHEVILLON.

Prolégomènes à la Kabbale Pour beaucoup, la Kabbale est une pseudo-science sans contact avec le réel, une élucubration mystique sortie du cerveau des abstracteurs de quintessence. C’est une erreur fondamentale, mais inévitable, car peu d’hommes disposent du temps nécessaire pour se faire une opinion circonstanciée et sonder les problèmes qu’elle aborde et résout. À première […]

Lire plus

Les seize axiomes kabbalistiques d’Henry

Les seize axiomes kabbalistiques d’Henry More

Henry More (1614-1687) se voulut, lui aussi, explicitement kabbaliste chrétien. Ne fut-il pas d’ailleurs l’un des correspondants du baron Christian Knorr von Rosenroth, cet érudit ami de Leibnitz ? Il s’était inlassablement plongé dans la forêt des traités des kabbalistes pour espérer y découvrir le moyen de convertir les juifs au christianisme, en leur prouvant que leur propre tradition, si l’on sait l’interpréter en profondeur, finirait par leur prouver la vérité du christianisme. À l’inverse de Fludd qui, s’il connaissait le latin et le grec, ne pouvait lire l’hébreu, Henry More avait une connaissance très poussée des œuvres des plus fameux rabbins kabbalistes.

Lire plus

L’Aïq Bekar ou Kabbale des Neuf Chambres

L’Aïq Bekar ou Kabbale des Neuf Chambres

Nous présentons ici une traduction du chapitre XVI du Magus de Francis Barrett discourant sur les différents alphabets magiques utilisés par la Kabbale. Ce texte introduit la notion de « Kabbale des Neuf Chambres » déjà présente dans la Philosophie Occulte d’Agrippa ainsi que dans l’œuvre de Kircher. Francis Barrett, né probablement aux alentours de 1770-1780 à Londres, était un occultiste ayant étudié l’astrologie, l’alchimie et la magie. Passionné par les premiers hermétistes de la Renaissance, il rédigera son The Magus qui est largement inspiré par la Philosophie Occulte d’Agrippa.

Lire plus

Rabbi Tzayach et les Carrés Magiques

Rabbi Tzayach et les Carrés Magiques

Rabbi Joseph Tzayach est né en 1505 et est mort en 1573. Il fut l’un des kabbalistes les plus mystérieux du 16e siècle et nous disposons de peu d’informations sur sa vie. Selon Aryeh Kaplan : « Rabbi Joseph Tzayach fut influencé, semble-t-il, par l’école kabbalistique d’Aboulafia, et de nombreuses idées discutées par lui semblent être reprises des écrits d’Aboulafia ». Il était également un théologien et une figure majeure de l’enseignement talmudique à Jérusalem et à Damas (même Joseph Caro invoque son autorité dans son Abkat Rokel).

Lire plus
 

Pin It on Pinterest