Hessed ou Guedoulah

Hessed ou Guedoulah.

חשד

« Mais Toi, Adonaï, אל Miséricordieux, et de Compassion, lent à la fureur, rempli de Bonté et de Vérité », Psaumes 86 : 15.

« J’ai dit : le monde sera construit par la Bonté », Psaumes 89 : 3.

Avec Kether, Hokhmah et Binah, nous avons parcouru le Macroprosope, le Grand Visage des Parzufim, la Triade Supernelle – Père Mère et Fils – nous allons à présent entrer avec la quatrième Sephira, Hessed, dans le Microprosope ou Petit Visage, constitué par les 6 Sephiroth suivantes (de la 4 à la 9).

Ces six Sephiroth sont les forces primordiales qui soutiennent la Création du monde physique. Elles correspondent ainsi aux Six Jours de la Création. Ainsi, Dieu fit les « midot » ou six Sephiroth qui sont la source primordiale de l’Émotion. Les émotions chargent celui qui pense et donne priorité à la pensée et à la passion. Les 6 Sephiroth sont alors les puissances de transformation de la pensée de la Triade supérieure dans l’action de la dixième et dernière Sephira. Elles sont Six, une double triade, car elles reflètent la nature duelle de la manifestation de Kether en Hokhmah et Binah. Ainsi, si la Triade supérieure est constituée de trois Sephiroth il est logique qu’elle soit suivie par une double triade.

Hessed, חסד, se traduit par « Miséricorde », « Clémence » ou « Grâce » et on la connaît également sous le nom de Guedoulah, גדולה, c’est-à-dire « Majesté » ou « Magnificence ».  Hessed est le premier attribut à naître des Mohin (cerveaux, Hokhmah et Binah). Dans l’Arbre de Vie, Hessed se trouve sur la Colonne de la Miséricorde (colonne qui porte son nom) juste en dessous de Hokhmah. Car, si Hessed provient de Binah, qui se trouve sur la colonne gauche, la place de Hessed est à droite, tout comme la première émanation de Kether se place à droite. Cette descente de l’énergie en forme de zigzag est très claire au niveau de la relation du cerveau et du corps humain (l’hémisphère droit dirigeant le côté gauche et vice-versa). Cette modalité de la descente de l’énergie fut conçue par Dieu afin de préserver l’interaction des polarités entre elles, afin que ces polarités et interactions produisent les formes multiples et diverses de la création.

Dans le cours n° 15 des Philosophes de la Nature, nous lisons ceci : « Le jeu de miroir au niveau des Abysses correspond à quelque chose de précis. Au-dessus, la liberté de concevoir et de créer domine les lois; en dessous, le choix est subordonné aux lois nécessaires qui s’imposent. “C’est pour permettre au relatif de s’assimiler les dons inépuisables de l’Absolu qu’il faut des séparations, des restrictions et des règles” (Francis Warrain. La Théodicée de la Kabbale) ».

Le texte des 32 Sentiers de la Sagesse nous dit de Hessed et de son Sentier : « Le quatrième Sentier est appelé Intelligence cohésive ou réceptive ; il est ainsi nommé parce qu’il contient tous les Pouvoirs sacrés, et de lui émanent toutes les vertus spirituelles avec les essences les plus exaltées. Elles émanent l’une de l’autre par le pouvoir de l’émanation primordiale (la Couronne Suprême) ».

Hessed est ainsi une Force en expansion, un don libre et total. Hessed est définie comme la Miséricorde, mais peut-il y avoir miséricorde sans liberté ? Hessed est pure acceptation, pur pardon et pure présence. Hessed est une force créatrice sans cesse en expansion vers le monde extérieur, une abondance totale sans altération possible. Puisque Hessed est sans limite, elle ne peut créer et supporter les mondes, car si cela était le cas, ces mondes seraient son reflet, et donc sans limite, sans barrière, et ils tomberaient rapidement dans le chaos. C’est pourquoi Hessed est en balance avec Guebourah, la Rigueur, qui en limite l’expression afin de permettre à la Création d’exister en équilibre. L’inverse est également vrai comme nous le dit si bien le Zohar : « Le Monde a été créé par la Rigueur (Guebourah) mais il n’aurait pu subsister si la Clémence (Hessed) ne fut intervenue ». Dans le Sicle du Sanctuaire, p. 140 : « De plus, bien que le secret de l’homme ait été créé selon le secret des six extrémités (les six Sephiroth de Hessed à Yessod), les trois degrés (Kether, Hokhmah et Binah) constituent le principe et le fondement de toutes choses ».

Le Sicle du Sanctuaire de Moïse de Léon parle de Hessed comme de la « Porte de l’Extrémité du Ciel » et plus loin : « Hessed, Abraham, Droite, Sud, Eau, Argent, Grand Prêtre, Amour ».

Ces noms donnés à la Sephira Hessed se retrouvent dans le Palmier de Déborah, dans le cinquième chapitre : « Comment un homme pourrait-il s’entraîner à acquérir la qualité de la Bonté ? La voie principale par laquelle l’homme peut entrer dans le secret de la Bonté est d’aimer Dieu avec un amour parfait, sans renoncer à Son service pour quelque raison que ce soir, car rien n’a de valeur pour lui si ce n’est l’amour du Béni. Par conséquent, il devrait surtout se conformer aux exigences du service de Dieu et le reste du temps peut être pour d’autres besoins.

Cet amour devrait être fermement ancré dans le coeur qu’il reçoive du bien des mains du Saint, Béni soit-Il, ou qu’il reçoive de la souffrance ou des réprimandes. Ces dernières, elles aussi, devraient être considérées comme des marques de l’amour de Dieu. Ainsi qu’il est écrit : ‘Fidèles sont les blessures d’un ami.’ Ainsi qu’il est écrit : ’Avec toute ta puissance’, que les rabbins expliquent par ‘Pour n’importe quelle mesure, Il mesure par toi,’ de sorte à inclure toutes les mesures sous la Bonté. Il sera alors trouvé que le secret de la direction de la vie sera de la Souveraineté, mais même lorsque la Souveraineté agit en jugement, elle est liée à la Bonté. Dans les Tikkunim, il est expliqué : ‘ Qui est un saint ? ‘ Celui qui fait la Bonté à son Créateur ».

Et Jean de la Croix en son Noche obscura : « La septième ascension donne à l’âme l’extrême audace. L’amour renonce ici à tout pouvoir de jugement en face de l’espoir… Au cours de cette ascension, l’Épouse s’avança en disant « Qu’il me baise des baisers de sa bouche » (Cantique des cantiques, 1, 2) ».

Au niveau de la Guématria, Hessed nous dit :

– Heth –  8 et en entier 418 – la Barrière ; ח

– Samekh – 60 et en entier 120 ; ס

– Daleth – 4 et en entier 434 – la Porte ; ד

Donc, 8 + 60 + 4 = 72. Ceci se réfère aux 72 Noms ou attributs de Dieu. Mais cela se réfère également au Secret, Basod, בסוד, qui est l’essence de la Sephira Hessed.

Par la somme de la numération de chaque lettre écrite en entier, nous avons :

418 + 120 + 434 = 972. Cela nous donne la numération intéressante de Dieu Jésus sous la forme de Jésus Élohim –  יהשוה אלהים – Donc la double puissance divine Élohim et יהוה unies. Élohim étant le nom divin de la Sephira qui suit Hessed, יהוה étant le nom de la précédente. Et surtout, l’union du Christ Fils – Ben בן – qui est un des noms de la Sephira selon le Shaare Orah de Gikatila et d’Élohim, puissance créatrice de l’univers.

Le Nom divin de Hessed est EL (אל). Et il n’est pas étonnant de retrouver dans ce Nom la lettre Lamed ל : la force divine descend et se déploie horizontalement. Il y a dans Lamed la suggestion d’un écoulement fluide du haut vers le bas. Par ailleurs, en hébreu Lamed (למד) signifie « apprendre » et « étudier » (voir ainsi le lien avec le Talmud).

Le Nom de l’Ordre angélique de Hessed: ‘Hashmalim ,חשמלים est traduit : les Brillants ou les Êtres lumineux.

Le personnage biblique qui se rattache à Hessed est Melchisédech qui est cité dans la Torah (Genèse 14) très succinctement et beaucoup plus complètement dans le Nouveau Testament, l’Épître aux Hébreux (He 7) : en hébreu, Melek מלך = roi et Tzédek צדק = justice. Ainsi, Melki-Tzedeq est donc le « Roi de Justice » (Mon Roi est justice). Il est appelé encore Roi de Salem (שלום) c’est-à-dire Roi de paix. Il est le Roi-Prêtre et souverain sacrificateur.

Traditionnellement, on associe cette Sephira à la planète Jupiter, Tzedek – צדק, c’est-à-dire le Juste. L’association se fait avec les qualités de générosité et de magnanimité concrétisées par Jupiter. Et c’est bien là la nature de cette Sephira : la Tsedaka ou bonté.

Dans le Shaare Orah, Septième Porte, de Gikatila nous pouvons trouver les Noms qui sont liés à cette Sephira :

El Eliyon (Dieu Suprême) – אל עליון – ‘Hessed Abraham (Miséricorde d’Abraham) – חסד אברהם ; Yamin (Grande Mer) – ימין; Qadosh (Saint) – קדוש ; Mayim Eliyonim (Mer Suprême) – עליונים ; ‘Hessed Olam (Monde de la Bonté) – חסד עולם ; Guedoulah (Majesté) – גדולה ; Ben (Fils) – בן ; Vav – ואו ; Eleh (Celui-là) – אלה.

Spartakus FreeMann, Nadir de Libertalia.

Vitrail de Louis Comfort Tiffany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.