Extrait du Magus par Francis Barrett. 

Chapitre XVII : Une autre forme de caractères, ou de marques des esprits qui ne sont reçus que par révélation.

Il y a encore une autre forme de caractères qui ne sont reçus que par révélation et que l’on ne peut découvrir par une quelconque autre manière ; leur vertu est révélée par la Divinité ; pour lesquels quelque secret exhale une harmonie d’une nature divine, ou ils sont, de toute éternité, des accords ou des associations en eux et nous. De cette sorte de caractères un signe fut révélé à Constantin et qui était : in hoc signo vinces ; il y en eut un autre révélé à Antiochius sous la forme d’un Pentangle qui signifie « santé » ; qui se présentait sous la forme de lettres, il donne le mot ὑγίεια, c’est-à-dire « santé » : par la foi et la vertu de ces signes, les deux rois obtinrent de grandes victoires contre leurs ennemis. Ainsi, Judas, qui en raison de cela fut surnommé Macchabée, se battant avec les Juifs contre Antioche Eupator, reçut d’un ange un signe visible, מכבי, par la vertu duquel ils tuèrent plus de 11 000 ennemis, avec un nombre infini d’éléphants, et encore 35 000 de ses ennemis : car ce signe représentait le nom de Jéhovah et il était un emblème mémorable du Nom de Soixante-douze lettres par son équivalence numérique (72) ; et son développement est celui-ci :

Extrait du Magus
Chrisme, Sarcophage de Drausin, VI° siècle.

מי בטיד באלי מיהיח

c’est-à-dire « qui est celui qui est parmi les forts comme Jéhovah ? » (voir Figure F.).

Extrait du Magus de Barrett, The Magus, page 65-67, par Francis Barrett, Londres, 1801. Traduction française par Spartakus FreeMann, février 2009 e.v.

Pierre André Leclercq / CC BY

Aimer c'est partager :

Rejoignez notre page pour rester en contact avec le site et échanger sur la Kabbale.

Vous aimez nos publications ? Abonnez-vous à notre lettre d'information. C'est gratuit et nous ne tenterons ni de vous vendre quoique ce soit ni de revendre vos emails.

3 réflexions sur “Extrait du Magus de Barrett”

  1. Les révélations: importants critères pour se projeter dans le présent/avenir; et non pas toujours regarder en arrière; car vous allez finir par vous figer en pierre.

    Le divin actuel est tout autant précieux que l’ancien.

    L’histoire c’est bien intéressant; elle nous apprend non pas des solutions d’aujourd’hui, mais des racines-mémoires de nos ancêtres.

    Mais la source créatrice et ses créateurs ne restent pas statitques. Les révélations d’antans ne pourraient plus correspondre à ce que nous devons connaitre aujourd’hui pour demain !

  2. Les revelations d’antan sont aussi actuelles de nos jours qu’a cette epoque. Nous devons adapter l’oignon au jardin, et non pas l’inverse. Le jardin change, l’oignon reste ce qu’il est si on le manipule pas. Or, la Cabale est adaptive, elle s’interprete a tout, d’hier et d’aujourd’hui. Comme elle nous enseigne que l’energie de l’univers et ce que cette energie sait faire et creer, il est evident que les textes d’antan sont actuels. Les emanations, les hologrames s’adaptent au cours du temps, s’adaptent a leur environement, le pricipe de base qui les decrit ne changera jamais. Une formule en Algebre reste sans jamais changer. Les valeurs qu’on leur done pour les employer s’adapetent et changent au cours du temps. La loi est la loi, ce qu’on en fait est autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.