La Guématria du mot Chabath

Par Samy

Je vous propose une étude sur le Chabath, le mot et la signification du mot par le Guématrie et diverses citations. Bonne lecture à tous. Samy.

À propos du mot Chabath :

Samedi = Chabath. Le mot est composé de la lettre שׁ et du mot – Bath – qui se traduit par « Fille ». Les trois barres du שׁ se veulent être dans ce mot, l’emblème des trois séphiroth supérieures de l’Arbre de Vie « La couronne », « La sagesse » et « L’intelligence ».

Le monde fut crée par la Couronne, avec une infinie Sagesse et une grande Intelligence, qu’il est dit.

Les trois barres du שׁ sont également l’emblème des trois patriarches Abraham, Isaac et Jacob, qui en ce jour de Chabath (Samedi) s’unissent à Bath (la fille) soit à la religion, qui est la fille de Dieu.

Un petit casse-tête. « Chabath » est aussi le fils, par la valeur numérique :

Le Fils = Ben בן = 2+700 = 702

Samedi = Chabath (שׁבת) qui vaut 300+2+400 = 702

Dans l’arbre séphirothique, le « Chabath » est lié aux trois sphères supérieures. D’autres disent que ce lien est dans le fait que les lettres du mot « Chabath » sont dans l’ordre alphabétique, précédées par :

Reich ר – qui est devant le Chin שׁ

Aleph א – qui est devant le – Beith ב

Chin שׁ – qui est devant le – Thav ת

Ces trois lettres – ראשׁ – forment le mot « Roch » = « Tête ». La tête de l’arbre de vie est formée par les trois premières séphires – Kéther – Hhokmah – Binah – que l’on peut aussi trouver par le fait que :

Reich ר – est l’initiale de l’expression « Réchith Hokmah » = Les prémices de la sagesse – soit « La sagesse première ».

Aleph א a pour anagramme « Pélé » = Nom de la première séphire – Kéther – dans la tradition ésotérique.

Chin שׁ – Fait allusion à l’intelligence, source de « Chinoun » = L’étude

Kéther (La Couronne) a pour valeur numérique 20+400+200 = 620. À laquelle on ajoute les 32 voies de Hhokmah (La Sagesse) 32.

Et les 50 portes de Binah (L’Intelligence) – 50 – 702 qui est la valeur de « Chabath » = 702.

Mais le – Chabath – c’est quoi ?

En Genèse, chapitre 2 nous lisons « Dieu bénit le septième jour et le déclara saint ». En Exode, le quatrième commandement nous dit « Souviens-toi du Chabath pour le sanctifier » – « … Tu travailleras six jours. Le septième, jour de Chabath, sera pour l’Éternel ton Dieu. Tu ne feras aucun ouvrage, toi, ton fils, ta fille, ton serviteur, ta servante, ton bétail, ton hôte qui est dans tes portes ».

Depuis, il faut bien dire que le Chabath a bien plus gardé les juifs, que les juifs le Chabath.

Décortiquons un peu le mot Chabath. Dans le mot « Chabath » :

Le – Chin שׁ – est la 21 ème lettre dans l’ordre alphabétique.

Le – Beith ב – est la 2 ème lettre …..

Le – Thav ת – est la 22 ème lettre ….. – 21 + 2 + 22 = 45 – et – 45 – C’est quoi ? « Quoi ? » = « Mah » (מה Mem-Hé) = 40+5 = 45 – C’est : Le Tétragramme écrit en pleines lettres:

Yod י (Yod-Vav-Daleth) donc 10+6+4 = 20

Hé ה (Hé-Aleph) = 5+1 = 6

Vav ו (Vav-Aleph-Vav) = 6+1+6 = 13

Hé ה (Hé-Aleph) = 5+1 = 6 – – 20+6+13+6 = 45

45 est également la valeur de « Adam » (אדם) valant 45. Adam = 45. S’est toujours posé et se pose encore à travers nous, la question suprême ; Quoi ? = 45 – Pour quoi ? Dans Quoi ? – Dieu = 45 et le Chabath = 45.

Une cachotterie découverte :

Le dernier mot du premier chapitre de la Genèse est « Hachichi ». Si à partir du Yod de ce mot, on note chacune des septièmes lettres ; On trouve le :

Le י de – Hachichi

Le שׁ de – Hachamayim

Le ר de – Véhaarets

Le א de – Tsévaam

Le ל de – Élohim

On a donc trouvé ישראל. Ces cinq lettres forment le mot « Israël ». Le septième jour de la création, c’est le « Chabath », jour de sainteté d’Israël.

Pour Adam, en ce jour il aura en lui « Le feu de l’âme humaine » = Ech Hanéchamah.

Le feu = Ech (אש Aleph-Chin) = 1+300 = 301

L’âme = Hanéchamah (הנשמה Hé-Noun-Chin-Mem-Hé) = 5+50+300+40+5 = 400 –

– 301 + 400 + 1 pour l’expression = 702 – valeur du mot – Chabath.

En ce jour de Chabath, le feu de l’âme brûle d’une intensité particulière, grâce à l’âme supplémentaire qui en ce jour est en nous.

Il y a aussi « L’ange de Dieu » (Malakh Adonaï) : Malakh (מלאך Mem-Lamed-Aleph-Kaph) = 40+30+1+20 = 91 + 26 (le Tétragramme) = 117.

Nous multiplions – 117 X 6 (jours de travail) = 702 – Valeur qui représente numériquement le jour de repos Chabath.

702 est également la valeur de :

La Thorah (תורה Thav-Vav-Reich-Hé) = Les écritures Saintes = 400+6+200+5 = 611

Le Tétragramme Divin (יהוה Yod-Hé-Vav-Hé) = 26

Le Dieu tout puissant – Adonaï (אדני Aleph-Daleth-Noun-Yod) = 1+4+50+10 = 65 –

– 702 – Qui est la valeur de Chabath – = 702 – Ce qui fait dire que la « Thorah et la Foi » sont les propriétés de Chabath.

Nous retrouvons encore ce nombre – 702 – en additionnant :

Le nom Divin – Ehéieh (אהיה Aleph-Hé-Yod-Hé) = 1+5+10+5 = 21

Le Tétragramme Divin = 10+5+6+5 = 26

Haqadoch (הקדוש Hé-Qoph-Daleth-Vav-Chin) = 5+100+4+6+300 = 415

Baroukh (ברוך Beith-Reich-Vav-Kaph) = 2+200+6+20 = 228

Hou (הוא Hé-Vav-Aleph) = 5+6+1 = 12

Total – 415 + 228 + 12 = 655

21 + 26 + 655 = 702 – est la valeur de Chabath.

Le « Chabath » est le moyen de reconnaître que – Dieu est maître de toutes actions qui se dit « El Adon al kol Maassim » :

Dieu = El (אל Aleph-Lamed) = 1+30 = 31

Maître = Adon (אדון Aleph-Daleth-Vav-Noun) – = 1+4+6+50 = 61

De = Al (על Ayin-Lamed) – = 70+30 = 100

Toutes = Kol (כל Kaph-Lamed) – = 20+30 = 50

Actions = Maassim (מעשים Mem-Ayin-Chin-Yod-Mem) = 40+70+300+10+40 = 460

Total de l’expression = 702.

Il y a aussi le fait que les 27 lettres de l’alphabet (22 lettres et 5 finales) ont chacune leur forme et sont toutes liées au Tétragramme = 26 – 27 X 26 = 702 – nombre de Chabath.

J’ai lu aussi que – Le juste fait alliance avec le Chabath. L’astuce de ce verset repose sur le fait que : « Le juste » (Tsadiq) est symbolisé par la lettre Tsadi (צ) dont la valeur est = 90.

L’alliance « Bérith » (ברית Beith-Reich-Yod-Thav) = 2+200+10+400 = 612. Valeur identique à celle de Chabath = 702.

Il est également raconté que « L’alliance de la circoncision » = Bérith Hamilah :

Bérith (ברית Beith-Reich-Yod-Thav) = 2+200+10+400 = 612

Hamilah (המילה Hé-Mem-Yod-Lamed-Hé) = 5+40+10+30+5 = 90

90 + 612 = 702.

Permet de recevoir la sainteté du Chabath. Valeur = 702.

On peut encore rajouter que le nom de Dieu qui symbolise la force, qui assure la survie du monde est : El Hhay (אל חי Aleph-Lamed/Hheith-Yod) qui se traduit par « Dieu Vivant ». Pleinement orthographié nous obtenons :

Aleph (אלף Aleph-Lamed-Pé) = 1+30+80 = 111

Lamed (למד Lamed-Mem-Daleth) = 30+40+4 = 74

Hheith (חית Hheith-Yod-Thav) = 8+10+400 = 418

Yod (יוד Yod-Vav-Daleth) = 10+6+4 = 20

111 + 74 + 418 + 20 = 623

Ajouté à la valeur de Yessod (יסוד Yod-Samekh-Vav-Daleth) (Le Fondement) 10+60+6+4 = 80. 623 + 80 = 703. Valeur identique à celle de Chabath = 702 + 1 pour le mot = 703.

Ainsi le Fondement du Dieu vivant, repose sur le Chabath et ses racines spirituelles.

Mais 703 est aussi le nombre du « Nom du Messie » = Chem HamessiaHh (שם המשיח Chin-Mem – / – Hé-Mem-Chin-Yod-Hheith) = 300+40 + 5+40+300+10+8 = 703. Ce qui fait dire que le respect du Chabath contribuera à la venue du Messie dans le monde.

Le petit nombre de Chabath est : 300+2+400 = 3+2+4 = 9.

Le petit nombre de « L’Alliance » = Bérith (ברית Beith-Reich-Yod-Thav) est 2+200+10+400 = 2+2+1+4 = 9.

Ce qui fait dire que le Chabath est le jour de l’alliance.

Mais « L’alliance Eternelle » se dit « Bérith Olam »:

Bérith (ברית Beith-Reich-Yod-Thav) = 2+200+10+400 = 612

Olam (עולם Ayin-Vav-Lamed-Mem) = 70+6+30+40 = 146

612 + 146 + 2 pour les deux mots = 760

Valeur que nous retrouvons, en additionnant la valeur des trois séphiroth supérieure de l’arbre, soit :

La Couronne = Kéther (כתר Kaph-Thav-Reich) = 20+400+200 = 620

La Sagesse = Hhokmah (חכמה Hheith-Kaph-Mem-Hé) = 8+20+40+5 = 73

L’Intelligence = Binah (בינה Beith-Yod-Noun-Hé) = 2+10+50+5 = 67

620 + 73 + 67 = 760

Valeur que nous retrouvons encore en additionnant la valeur des mots de :

Yom Chabath = Jour de Samedi

Jour = Yom (יום Yod-Vav-Mem) = 10+6+40 = 56

Samedi = Chabath (שבת Chin-Beith-Thav) = 300+2+400 = 702

56 + 702 + 2 pour les deux mots = 760

Valeur que nous retrouvons encore dans le mot : Atséreth (עצרת Ayin-Tsadi-Reich-Thav) = 70+90+200+400 = 760. Terme qui fait allusion à l’unicité et à la Royauté.

Enfin, ajoutons que : le Taureau « Chor » (שור Chin-Vav-Reich) = 300+6+200 = 506 et l’âne « Hhamor » (חמור Hheith-Mem-Vav-Reich) = 8+40+6+200 = 254 forment ensemble la valeur – 506 + 254 = 760. Cela pour nous expliquer que le Samedi, les forces négatives du taureau, symbole de l’esprit orgueilleux et de l’âne, symbole du désir matériel, sont annihilées.

Allez ! Pour terminer. Je vous en dévoile encore une :

Le Samedi se dit « Hachabath » (השבת Hé-Chin-Beith-Thav) = 5+300+2+400 = 707

La terre Sainte se dit « Erets Haqodech » (ארץ הקדוש Aleph-Reich-Tsadi -/- Hé-Qoph-Vav-Daleth-Chin) = 1+200+90 + 5+100+6+4+300 = 706 + 1 pour l’expression = 707. Pour expliquer que : Samedi est la Sainteté du temps. Temps de dévoilement de la présence de Dieu et de sa providence – La terre Sainte – est la Sainteté du lieu. Lieu de manifestation de la présence et de la providence de Dieu.

L’anagramme de Chabath (שבת Chin-Beith-Thav) est « Bocheth » (בשת Beith-Chin-Thav)

qui signifie Honte, Ignominie. C’est pourquoi il est dit que le Samedi éveille en l’homme, le « Bochet ».

C’est-à-dire la honte, l’ignominie, et l’incite au repentir.

En ce jour de samedi, les lumières célestes sont répandues avec plus de profusion ici bas. Que chaque homme reçoit donc une âme supplémentaire qui fait oublier toute tristesse et toute colère, pour ne laisser place qu’à la joie et la clémence. Comme, même les âmes du Paradis se réjouissent des plaisirs du corps ici bas, l’on est tenu de s’accorder quelques réjouissances, de prendre des repas, de boire, de bien s’habiller, et surtout de respecter le Chabath pour délecter cette âme supplémentaire qui est en nous.

Je peux vous dire ce qui est conseillé en ce jour, septième de la semaine.

La lumière = Ner (נר Noun-Reich) = 50+200 = 700 = 7 – Septième jour

Le vin = Yayin (יין Yod-Yod-Noun) = 10+10+50 = 70 = 7 – A boire avec modération.

Miche de Pain = Hhalah (חלה Hheith-Lamed-hé) = 8+30+5= 43 = 4+3 = 7

Poisson = Dag (דג Daleth-Guimel) = 4+3 = 7 –

Viande = Bassar (בשר Beith-Chin-Reich) = 2+300+200 = 502 = 5+2 = 7 –

Soupe = Maraq (מרק Mem-Reich-Qoph) = 40+200+100 = 340 = 3+4 = 7 –

Glace = Qougel (קגל Qoph-Guimel-Lamed) = 100+3+30 = 133 = 1+3+3 = 7 –

Glace = Guélidah (גלידה Guimel-Lamed-Yod-Daleth-Hé) = 3+30+10+4+5 = 52 = 5+2 = 7

Toute cette bonne nourriture a pour finalité le chiffre – 7 – Elle est bonne à manger le septième jour, le « Chabath ».

Allez ! Pour détendre un peu, je vous offre une histoire. Très respectueux du Chabath, un fidèle alla voir le rabbin pour lui demander :

« – Rabbi ! Faire l’amour avec sa femme le samedi. C’est considéré comme un travail ou un plaisir ? Le travail est interdit le samedi, mais le plaisir est autorisé.

– Tu as raison. Répondit le rabbin. Faire l’amour avec sa femme le samedi est sans aucun doute un plaisir.

– Mais comment peux-tu être si sûr rabbi ? J’ai demandé un peu partout, et jusque-là, personne n’a pu être aussi affirmatif que toi.

– Que veux-tu , répondit le rabbin. Moi je me fie à ma femme. Et je suis plus que certain que, si cela avait été un travail, il y a longtemps qu’elle l’aurait fait faire par la bonne ».

Merci d’avoir pris le temps de lire tout comme j’ai pris le temps d’écrire.

Samy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.