Ce sont les fondements des degrés en leur répartition et leur secret, conformément au mystère du chemin de vérité. Nous avons en fait déjà traité de la voie des degrés et montré que ces degrés ce sont eux le secret du Saint béni soit-il et ils sont impliqués en Lui et Lui est en eux et il n’y a là jamais aucune séparation, telle la « flamme qui est liée à la braise ». Nous avons déjà traité, concernant ce sujet, de la répartition des degrés. À présent je vais aborder leur explication, avec l’aide du Nom.

Le premier nom : Ehyé (Je serai – ce Nom apparaît dans Exode 3 :14 : ehyé asher ehyé, « Je serai car Je serai »). Il est le secret du Nom propre et il est le nom de l’unité, unique parmi l’ensemble de Ses noms. En vérité, nous avons déjà traité du secret de l’Air limpide insaisissable [sefira Kether] : il n’a pas de nom connu ni de limite déterminée ni rien que l’homme puisse saisir. Or le premier être advenu [ha havayah ha richonah ha nithavah] à partir de son secret est le principe de toute Unité, secret du Point de pensée [la sefira Hockmah] dont nul ne sait rien concernant son mystère, jusqu’à ce que la Source pro cède pour être édifiée. Ainsi le secret de son Nom propre est « Je serai » [sefira Hockmah], à savoir : « Je serai encore et Je ferai procéder le secret de l’ être selon le secret de Mon existence. » Pour le dire autrement : « Je serai et édifierai Mon existence et J’épancherai la procession de l’être pour exister. » En vérité, c’est le secret du premier nom qui a été dit à Moïse dans le buisson, conformément à l’énigme du début de son [activité] prophétique – sur lui la paix. ‘Telle est en fait la raison pour laquelle la première procession [la sefira Hockmah] est advenue à l’être selon le secret de ce nom. Mais aussitôt, comme l’épanchement prophétique n’était pas encore descendu sur Moïse, il fut pris d’angoisse jusqu’à ce que lui soit révélé le secret de l’être (havayah) et le secret du Nom propre YHVH [Exode 3 :15, Le Tétragramme et le mot « être» (havayah) ont les mêmes lettres dans un ordre inverse]. C’est ce qu’il demanda en disant : « Mais ils ne me croiront pas » (Ex. 4:1), jusqu’à ce qu’Il prolonge Son discours et qu’il lui fasse connaître le secret du Nom propre en ses essences, YHVH [à savoir jusqu’à ce que Dieu fasse connaître les « essences », l’ensemble des séfirot, représentées par les lettres du Tétragramme YHVH. Pour le Kabbaliste, le Nom Ehyé désigne le processus d’existentation par lequel les essences se déploient en se structurant à partir d’un Point de Pensée].

Revenons à ce que nous étions en train d’expliquer. Certains disent que le secret de ce nom est dit d’une chose en close et dissimulée et se rapporte à une chose qui ne se dévoile d’aucune façon, et c’est cela « Je serai ». En réalité, le secret de ce nom est qu’il est le premier des noms du Saint béni soit-il. De plus, le secret des noms du Lieu, béni soit-il, de Ses noms uniques, ce sont dix noms. Ce sont les dix qui ne doivent pas être effacés. Et cela bien- que le Saint béni soit-il possède de nombreux noms ; à propos du secret de ses noms [nos maîtres], de mémoire bénie, dit-t-il : « Le Saint béni soit-il possède soixante-dix noms et la communauté d’Israël possède soixante-dix noms. » Tous sont connus à travers les paroles de nos maîtres, de mémoire bénie, et sont dispersés dans la Torah, les Prophètes et les Écrits. Pourtant, les dix noms propres selon le secret de leur degré, ce sont eux Ses noms propres selon le secret de leur degré, bien davantage que tous les autres noms par lesquels le Saint béni soit-il est nommé. Ce sont donc eux les noms qui ne sont pas effacés, en regard de quoi les autres noms ne sont tous que des épithètes. Et en vérité le secret du premier nom est caché et dissimulé sans qu’il y ait aucun dévoilement ; il est donc, le secret de « Je serai» car il persiste en son être dans le secret de la profondeur mystérieuse, jusqu’à ce que survienne le secret de la Sagesse, d’où il y a déploiement de tout. C’est pourquoi il dit ensuite : « Car Je serai» (Ex. 3:14) destiné à être dévoilé, comme nous l’avons expliqué [Zohar Ill, lIa: « Le premier des dix noms est Ehyé, mystère sublime, comme quelqu’un qui dirait : “Je suis qui je suis” et on ne sait pas qui il est. Ensuite “qui je serai” – je suis celui qui est destiné à être dévoilé. »].

Le secret du deuxième nom est YaH. Un grand principe est que la Sagesse est le début du nom émergeant du secret de l’Air limpide [sefira Kether], et c’est lui, oui lui, qui est destiné à être dévoilé selon le secret de : « Car Je serai ». Les maîtres ont dit : «Je serai est un”nom qui n’est pas connu ni révélé, Car Je serai. » Au vrai, le secret de la Sagesse est qu’elle comprend deux lettres, Yod Hé. C’est là, de toute façon, un déploiement du Nom propre et c’est le secret du nom, du commencement de l’existence. Bien que le secret de YaH est qu’il soit la moitié du nom [YHVH], néanmoins il est la plénitude de tout, en ce qu’il est le principe de toute l’existence, le principe de toutes les essences. En effet, l’ajout des autres lettres [Vav et He] de ce nom est toujours le grand principe authentique du secret du Nom propre, car par l’extension de la pro cession de ce secret se déploient d’autres lettres qui adviennent selon le secret des premières, conformément au principe de l’existence.

Secret du troisième nom appelé Éloha. Il te faut savoir ceci: bien que le Nom propre YaH qui est inclus dans l’Air saisissable selon le secret de la Sagesse soit saisissable par le Discernement (Binah), néanmoins le Discernement prend un nom et c’est Son nom, béni soit-il. En lui deux lettres sont incluses qui émergent du nom précédent, ce sont les lettres vav hé, et ces deux lettres sont accolées au secret de El, l’ensemble constituant le nom Éloha. De plus, le secret de l’âme a été édifié par ce nom-là, comme il est dit-: « À partir de l’âme d’Éloha » (Job 4:9), car en lui est le secret de l’âme. Bien que ce soit du Fleuve [sefira Yessod] qui sort de l’Éden que s’envolent les âmes, cependant le principe de ces âmes se situe au-dessus. À vrai dire, le nom particulier au Discernement est « Dieu vivant » (Elohim Hayyim), car II, est « Dieu vivant et Roi du monde » (Jérémie 10 :10). Il est le Très-Haut, élevé au-dessus de toutes les hauteurs, et c’est lui le Dieu Vivant, comme nous l’avons dit.

Le secret du quatrième nom est l’énigme du Nom propre, le mystère des quatre lettres, car il est l’expansion complète du secret du Nom, propre qui se dévoile à partir de ce qui est caché. Il est le secret de YHVH, qui est le Nom propre, la Cheville [sefira Tiferet] où tout est suspendu, et il englobe tout parce qu’il saisit l’en haut et l’en bas. En lui est le secret de toutes les essences correspondant à l’énigme de Son existence, béni soit son nom, et il est la plénitude de toutes les essences en son secret et sa fonction, et c’est le nom qui se rapporte au secret de Son unité, béni soit-Il, plus que tous les autres noms, suivant ce que nous avons dit au sujet du secret de ses lettres [les quatre lettres du Tétragramme se réfèrent à la totalité des séfirot : la pointe supérieure du yod à la séfira Keter, le yod lui-même à Hokhmah, le premier hé à Binah, le vav aux séfirot inférieures, enfin Ie dernier hé se réfère à Malkhout].

Le secret du cinquième nom est le nom appelé El. Toute fois, ce nom est porté par chacune des dimensions et par chacun des degrés. En fait, partout le secret du nom El renvoie soit à la Droite, soit à la Gauche – même à la Gauche, comme il est dit: « C’est un El (un Dieu) courroucé chaque jour» (Ps. 7:12). Il se réfère aussi à la Droite, comme tu le constates dans : « Le grand El » (Jér. 32:18 pass.) et c’est le secret de la Droite [Hessed] comme nous l’avons indiqué au début. Ce nom convient aux justes et aux méchants, comme il est dit : «II est longanime, et cela même envers les méchants. »

Le secret du sixième nom est appelé Élohim. Il est partout le secret de la dimension du jugement [sefira Gevourah]. Nous avons déjà fait allusion à son secret et à sa fonction : il est la dimension du jugement en tout lieu et il est le côté gauche, il est la « Puissance (guevourah) de YHVH ». Nous y avons déjà fait allusion, cela suffira.

Le secret du septième nom est appelé Élohé Israël (Dieu d’Israël). C’est un Nom propre, orné et couronné par cette appellation, selon le secret d’une chose grandiose, véridique disposée dans le secret de la Droite et de la Gauche. En vérité, bien que les prophètes aient prophétisé, certains l’expliquent en disant que ce secret est désigné par un autre nom. Mais les maîtres ont dit à propos du secret du verset : « Ce qui est appelé du Nom, du nom de YHVH des armées, Dieu d’Israël (Sam. 2:6). “YHVH des armées” qui est-il? Le Juste du monde, d’où sortent toutes les saintes armées. “Dieu d’Israël”, les deux piliers de la Maison s’appuient sur lui », et cela conviendra à ceux qui ont trouvé la connaissance. De plus, j’ai vu certains commentateurs énoncer, à propos de ce secret d’autres noms. Mais ce sujet est un secret de nos maîtres, de mémoire bénie. L’allusion à cet égard, suffira à celui qui comprend.

Le secret du huitième nom est appelé Tsévaot (armées), parce qu’il regroupe toutes les armées d’en haut et d’en bas selon le secret de ce nom, car c’est « un signe dans Son armée ». Tu constateras ainsi que le Soleil contient tous les astres qui brillent et tous ceux qui ne brillent pas, car toutes les armées des astres sont incluses dans ce secret du Soleil, et il est « un signe parmi toute son armée » et le nom est tséva (armée), c’est un signe dans Son armée selon le secret de l’Alliance sainte. Ce nom-là lui est réservé en propre et c’est ce qu’expliqua R. Akiba : « YHVH des armées est son nom, Il est un signe dans son armée. » Voilà un grand principe et le secret de la Cheville plantée [Malkhut] parmi toutes les armées d’en haut et d’en bas. C’est pourquoi tous doivent l’acclamer, car « YHVH des armées » est son nom.

Le secret du neuvième nom est Adonay (Seigneur), car il est le Seigneur de toute la terre et toute la seigneurie Lui appartient. C’est le secret du verset : « Voici l’Arche d’alliance, Seigneur de toute la terre » (Jos. 3:11). En fait, nous avons déjà traité de ce nom en tant que le secret du Monde d’en bas [sefira Malkhut] est le « Seigneur de toute la terre ». Et nos maîtres, de mémoire bénie, ont déjà dit à propos du ver set: « Et maintenant écoute, ô notre Dieu, la prière de ton serviteur et ses supplications, et fais briller ta Face sur ton Sanctuaire désolé, en faveur d’Adonay » (Dan. 9: 17). Nos maîtres, de mémoire bénie, ont déclaré dans la Guemara Berakhot ce qui suit : « En faveur d’Adonay » ! Il veut dire: « En Ta faveur ? » En fait, en faveur d’Abraham qui t’a appelé Adonay (mon Seigneur). » Tu connais déjà la signification d’Abraham et le secret du « Seigneur ». Et ils ont dit dans le Midrach : « Parabole: un roi avait une royale épouse dont le palais s’écroula. Quelque temps après survint le garçon d’honneur de la reine. Il dit au roi : Mon Seigneur, reconstruis donc le palais qui s’est écroulé, fais-le en faveur de la reine, pour qu’elle n’habite pas dehors et qu’elle ne soit pas exilée hors de son lieu. » Et c’est le ver set : « Fais briller ta Face sur ton Sanctuaire désolé, en faveur d’Adonay” (Dan. 9: 17). Et c’est: «Moïse retourna vers le Seigneur et il dit: Seigneur, pourquoi ces maux ? » (Ex. 5:22). Et les maîtres ont dit à son sujet : « C’est parce que Moïse est le maître de maison qu’il parla en ces termes, ce qui eût été impossible à un autre. » Ainsi donc, ce nom se rapporte au nom de la seigneurie.

Secret du dixième nom qui est le nom Chadday. En réalité il y a neuf noms, parce que ces neuf sont l’essentiel. En effet, le secret de l’Air limpide insaisissable [sefira Kether] n’en fait pas partie, et cela bien ‘qu’il soit une Parole. Réfléchis au fait que certains expliquent le nom Chadday en, disant c’est parce qu’il détruit (chodded) et il est le secret de la dimension du jugement. Néanmoins, les maîtres ont dit qu’il s’appelle « Chadday parce qu’il a dit au monde « Ca Suffit (day)! » C’est le secret du verset : « El Chadday vous donne de trouver Miséricorde ». Et, de même : « Je suis EI Chadday, fructifie et multiplie-toi. » (Gen: 35: Il). Au vrai, tu n’es pas loin d’admettre que le sujet correspond au secret de la dimension du Jugement céleste d’en haut et d’en bas comme il en est du Soleil… Ainsi donc, El Chadday est dans l’union de la Lune avec le Soleil pour produire des fruits selon leurs espèces. C’est le secret du verset: « Je suis El Chadday, fructifie et multiplie-toi » (Gen. 35: Il) et de : « Que El Chadday vous donne de trouver miséricorde » (Gen. 43:14), car aucun bien ne se trouve dans le monde en l’absence de ce nom et la grâce et la miséricorde procèdent d’en haut et tous les mondes sont bénis et les bénédictions s’épanchent partout. Jusqu’ici a été exposé le secret des dix noms propres selon leur secret.

Extraits du Sicle du Sanctuaire de Moïse de Léon, édition Verdier, traduction Charles Mopsik. Avec un complément tiré du Shaarei Orah de Gikatila.

Le prophète Eli enlevé dans un chariot de feu, Giuseppe Angeli, vers 1740-55.