Skip to main content

L’origine du Tserouf dans le Sepher Yets

L’origine du Tserouf dans le Sepher Yetsirah À l’origine du Tserouf, on trouve le verset 2 : 2 du Sepher Yetzirah : « Vingt-deux lettres fondamentales : Il les a gravées, sculptées, permutées, pesées, transformées. Avec elles, il a représenté tout ce qui a été formé et tout ce qui sera formé. » Ceci nous indique clairement que les 22 lettres […]

La lettre Pe

La lettre Pe

Par Gabri-el & Spartakus FreeMann Quelques considérations sur la lettre Pe issues des anciens forums du Portail Kabbale en Ligne. Note : certains auteurs l’écrivent Pé Hé, ce qui fait passer sa valeur pleine à 85 au lieu de 81 Valeur : 80 – 800 (finale) La première représentation de cette lettre semble avoir été […]

L’arbre et l’Homme

L’arbre et l’Homme

Le 15ème jour de Shvat, ce jour est la Nouvelle Année des Arbres, bien que d’autres la placent le premier jour de Shvat. Ce jour a été désigné comme jour spécial pour l’introspection et la recherche de soi ; il est également de coutume pour les hassidim de faire un festin spécial faisant une part belle aux fruits. Parshat Shoftim, dans le Livre de Dvarim, dit « car l’arbre du champ est-il un homme ? » c’est-à-dire que la Torah compare l’homme à un arbre et de cela vient que le 15ème jour de Shvat est comme Rosh Hashanah, le jour du jugement, une occasion de changement et de recherche de soi.

Au-delà de la Torah

Au-delà de la Torah

La Torah est le livre fondamental de la Kabbale, bien avant le Zohar – qui en est un commentaire mystique –, et bien avant le Sepher Yetzirah. Les commandements et les interdits qui s’y trouvent ont une importance capitale dans le processus du tikkun ; la liturgie journalière, les fêtes, les interdits alimentaires… ont tous un rôle à remplir. Pourtant, nous savons que la Torah n’a pas été écrite par Hashem. Une main de feu n’est pas descendue des cieux pour écrire des tables.

La Lettre Lamed

La Lettre Lamed

Cette lettre signifie « aiguillon », et plus précisément l’aiguillon à bétail. Sans le gardien qui manie cet instrument, un troupeau n’a aucun moyen d’avancer dans la direction désirée, c’est pourquoi l’autre sens du Lamed est d’enseigner. L’image du professeur ou d’un mentor trouve aisément sa place ici ; celui qui dirige son étudiant vers un but, quitte à infliger une piqûre plus ou moins douloureuse en cas d’égarement. Mais enseignement et apprentissage sont indissociables, et c’est là une autre signification de Lamed.

 

Pin It on Pinterest