La Lettre Zayin ז.

Z’chirah (Mémoire et Oubli) :

1 -Une personne qui embarrasse son voisin devient oublieuse.

2 -L’inquiétude mène à l’oubli

3 – La souffrance cause l’oubli

4 – La fausseté induit l’oubli

5 – La Dépression mène à l’oubli

La Lettre Chet ח.

Chalom – חלום – Rêves.

1 – Après un cauchemar, on doit dit dire « Les rêves sont sans importance » (Zacharie 10:2).

2 – Après un bon rêve, on doit demander de manière rhétorique « Les rêves sont-ils insignifiants ? N’est-il pas écrit Je parlerai aux prophètes dans les rêves ? » (Nombres 12:6)

3 – Une personne qui veut que ses rêves soient remplis doit les enregistrer en détail : date, heure et lieu.

Chen – חן – Grâce.

1 – En faisant la charité, on gagne la grâce.

2 – Afin d’acquérir la grâce, il faut traiter son invité avec hospitalité.

3 – Celui qui possède la patience obtiendra la grâce.

4 – La réprobation donne la grâce à celui qui la commet.

5 – L’huile d’olive est une segulah pour l’obtention de la grâce.

6 – Une segulah de grâce est d’écrire ce passage sur un morceau de parchemin : « Kessef v’zahav chesed v’emet aluf ».

7 – Les mots prononcés avec calme sont acceptés par ceux à qui ils sont destinés.

Chanufah – חנופה – Flatterie et Hypocrisie.

1 – User de flatterie amène la personne à utiliser un langage vulgaire et vice versa

2 – User de flatterie rend la femme veuve et les enfants orphelins, et cependant personne ne fera montre de miséricorde.

3 – La flatterie mène à des peurs infondées.

4 – La flatterie produit les maladies de coeur.

5 – Une personne qui place sa foi dans les autres usera de flatterie.

6 – User de flatterie apporte un jugement sévère.

7 – La flatterie fait que les prières de la personne sont rejetées.

Chitun – חתון – Mariage.

1 – Une personne qui a des difficultés à trouver un partenaire à marier doit réciter le Shirat haYam, le chant de la Mer Rouge, avec une grande concentration.

2 – Réciter la Bénédiction de la Nouvelle Lune est particulièrement bénéfique afin de trouver son partenaire. Cela est révélé par le mot hébreu LeVaNaH qui comprend les quatre lettres de l’expression « B’tulah Ni’sait L’yom Har’vi », Une vierge se marie au quatrième jour de la semaine.