Les Sept Branches de la Menorah

Par Spartakus FreeMann

Une méditation basée sur le Psaume 67. Le Judaïsme se refuse à toute idolâtrie et à tout ce qui pourrait mener à l’idolâtrie. Dans le respect de l’unité divine, l’adoration d’idoles ou de supports pouvant mener à l’idolâtrie est ainsi interdite. Cependant, la tradition kabbalistique offre la possibilité de travailler la méditation au travers de certains supports, de constructions ésotériques offrant un matériel pour la méditation.

Une de ces constructions est celle que l’on retrouve dans certains livres de prières et qui présente le Psaume 67 sous la forme d’une Ménorah avec ses Sept branches. Les Kabbalistes soutiennent que la vision et la contemplation de ce dessin permet de mettre l’esprit et l’âme dans les bonnes conditions à une méditation et à une prière efficace. Rabbi Nosson nous dit au sujet de la Ménorah : « … La Ménorah est Une car la diversité de l’existence est Une. Ceci est l’essence de la vérité qui est Une. Tout comme la Ménorah se tient dans le Sanctuaire du Temple, ainsi est-elle au début de la Shasharith (prière du service du matin) sous la forme des Sept versets du Psaume 67 ».

Le premier verset correspond à la Sephirah Hessed et le dernier verset à Malkhuth. Ce rapport entre les Sephiroth et les branches de la Ménorah indique le mystère dont nous parle le Tikouneï Zohar (Patach Eliyahu) : « Maître de l’Univers… Nul ne peut Te connaître en totalité ! Sans Toi, il n’y a pas d’unité dans les royaumes supérieurs et inférieurs, et Tu es connu comme la Cause de Tout et Maître de Tout. Chaque Sephirah a un Nom distinct, et par celui-ci les anges sont appelés de même. Toi, cependant, ne possède aucun Nom connaissable, car Tu est la source de Tous les Noms et Tu es la perfection de Tous les Noms. Lorsque Tu te retires d’eux, tous les Noms sont tels des corps sans âmes. Tu es sage, mais dépourvu de tout attribut de sagesse (Hokhmah); Tu es compréhension mais sans attribut connaissable de la compréhension (Binah) ». Le Tikouneï Zohar continue en énumérant toutes les Sephiroth et concluant que leur multiplicité est seulement apparente du point de vue de la Création – mais, en vérité, Dieu est la Source et es enclos dans les Sephiroth et en même temps il transcende totalement les Sephiroth.

En méditant sur la Ménorah et le Psaume 67, nous devons conserver cette vérité vivante en notre coeur. Ce paradoxe apparent d’unité sublimant la multiplicité est une expérience unique qui nous permet d’appréhender l’unité divine. La Kavanah (intention). La pratique de base consiste en une lecture simple des sept versets du Psaume 67 sous la forme de la Ménorah, tout en contemplant la signification des différentes branches selon le point de vue exprimé ci-dessus. L’on doit regarder les mots et les lire lentement. On peut lire les versets à forte voix ou en silence.

On commence la lecture par les mots « Elohim yechanenu… » et l’on continue la lecture des sept versets qui sont arrangés sous la forme des sept branches de la Ménorah qui correspondent aux sept Sephiroth inférieures et aux sept jours de la création (ci-dessous nous montrons le parallèle entre chaque verset et la Sephirah correspondante). Il faut garder à l’esprit cette correspondance lors de la lecture du Psaume ou alors contempler le diagramme lors de la lecture/récitation du Psaume. Ensemble les sept versets représentent la perception de l’unité dans la multiplicité qu’irradie la Ménorah du Temple vers le monde extérieur. Ainsi, le Psaume 67 parle de l’illumination divine s’étendant à tout Israël et d’Israël à toute l’humanité. Lorsque nous récitons ce Psaume, il est bon de prier en silence que cette lumière soit à nouveau révélée, repoussant les Ténèbres extérieures.

Le Psaume 67.

Au chef de choeur : psaume à chanter avec accompagnement d’instruments à cordes.

HESSED

1 Que Dieu nous fasse grâce ! Qu’il nous bénisse ! Qu’il nous regarde avec bonté

GEBOURAH

2 Afin que sur la terre on reconnaisse comment tu interviens,et que dans toutes les nations on voie comment tu sauves !

TIPHERETH

3 Que les peuples te louent, ô Dieu,que tous les peuples t’adressent leurs louanges !

NETZACH

4 Que les nations jubilent et qu’elles chantent dans l’allégresse, car c’est avec justice que tu juges le monde,et c’est avec droiture que tu juges les peuples.

HOD

5 Que les peuples te louent, ô Dieu,que tous les peuples t’adressent leurs louanges !

YESSOD

6 La terre a produit sa récolte, Dieu, notre Dieu, nous a bénis.

MALKHUTH

7 Oui, que Dieu nous bénisse et qu’il soit révéré jusqu’aux confins du monde !

תהילים פרק סז

א לַמְנַצֵּחַ בִּנְגִינֹת, מִזְמוֹר שִׁיר.

ב אֱלֹהִים, יְחָנֵּנוּ וִיבָרְכֵנוּ; יָאֵר פָּנָיו אִתָּנוּ סֶלָה.

ג לָדַעַת בָּאָרֶץ דַּרְכֶּךָ; בְּכָל-גּוֹיִם, יְשׁוּעָתֶךָ.

ד יוֹדוּךָ עַמִּים אֱלֹהִים: יוֹדוּךָ, עַמִּים כֻּלָּם.

ה יִשְׂמְחוּ וִירַנְּנוּ, לְאֻמִּים:

כִּי-תִשְׁפֹּט עַמִּים מִישֹׁר; וּלְאֻמִּים, בָּאָרֶץ תַּנְחֵם סֶלָה.

ו יוֹדוּךָ עַמִּים אֱלֹהִים: יוֹדוּךָ, עַמִּים כֻּלָּם.

ז אֶרֶץ, נָתְנָה יְבוּלָהּ; יְבָרְכֵנוּ, אֱלֹהִים אֱלֹהֵינוּ.

ח יְבָרְכֵנוּ אֱלֹהִים; וְיִירְאוּ אוֹתוֹ, כָּל-אַפְסֵי-אָרֶץ.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. La Menorah à 7 branches est un élément central du Mishkan : façonnée d’un seul tenant sans la moindre soudure, et d’or pur, elle montre à tout observateur l’unité absolue de la flamme et de son support matériel,l’un ne pouvant exister sans l’autre. Spiritualité et matérialité sont unies et inséparables. En outre,les 7 branches – 3 et 3 de chaque côté de l’axe central – sont dans la Tradition les 10 Sephirot de l’Arbre Sephirotique :
    Sur l’axe central, Keter, (Daat), Tiferet, Yessod.
    A droite, Hohma, Hessed, Nezah.
    A gauche, Bina, Gevoura, Hod.
    Le socle étant la Malhout.

    amicalement
    Emmanuel

  2. 1 L’ange qui conversait avec moi revint; il me réveilla comme un homme qu’on réveillerait de son sommeil. 2 Et il me dit: “Que vois-tu?” Je répondis: “Je vois un chandelier tout en or son récipient sur son sommet, ses sept lampes alignéeset sept conduits pour les lampes qui en couronnent le sommet. 3 Puis, deux oliviers à ses côtés, l’un à droite du récipient, l’autre à gauche.” 4 Je repris et je dis à l’ange qui conversait avec moi: “Qu’est-ce que ces choses, Seigneur?” 5 L’ange qui conversait avec moi me répondit: “Quoi! Tu ne sais donc pas ce que signifient ces choses?” Je répondis: “Non, Seigneur!” 6 Il reprit et me parla en ces termes: “Ceci est la parole de l’Eternel à Zorobabel: Ni par la puissance ni par la force, mais bien par mon esprit! dit l’Eternel-Cebaot.

    Zacharie chap4
    pour comprendre la Menorah, il faut lire le prophète Zacharie et ne pas s’arrêter à sa description dans l’Exode
    elle est aussi appelé “vêtement de Dieu”
    amitiés Emmanuel

  3. Bonsoir,

    Cela plusieurs mois que j’ai fait ce rêve : un ami était devant un mur blanc qui parlait et lui demandait de me donner le menorah, posé sur une belle table en bois, moi j’étais dans un autre pièce dans l’obscurité la plus totale et enfermée, ne pouvant sortir. Cet ami refusait de me l’offrir. Tout d’un coup, la porte s’ouvrit de ma “prison” et je pu voir mon ami prier, pleurer et se défendre en parlant avec ce mur auréolé d’une lumière incroyable que toute la pièce en était bénie (je crois avoir vu un gigantesque visage sortir de ce mur et ordonner qu’il me donne ce menorah) j’ai traversé le petit couloir, je quittais cette pièce sombre de ténèbres et je suis allé vers cet ami et ce mur me dit de le prendre ce menorah. Or cet ami ne le voulait pas le lâcher et il finit par me le donner. Je ne sais plus ce qu’il s’est passé après dans ce rêve, je n’ai rien compris._je précise, je ne suis pas de confession juive, mais cet ami, oui et au moment où j’ai rêvé de lui, il était en Israël et je ne le savais pas.

  4. Est-ce que quelqu’un peut m’aider dans la signification ? Cet ami était mon amour de jeunesse en 1993 que j’ai retrouvé en 2009, pour enfin vivre avec lui notre amour, mais il m’a menti quant à sa situation maritale. Aujourd’hui, je suis dans les “ténèbres”, mais je ne perds pas espoir (curieusement) : j’ai perdu toute ma famille, mes amis se sont détournés de moi suite à une maladie que l’on croyait grave par les symptômes qu’elle me provoquait et finalement comme par miracle cela s’est avéré bénin (on a cru a une sclérose en plaque axiale= sans issue, fatale) Je n’ai plus de travail je viens de démissionner et j’en suis heureuse, car c’était une véritable torture (2 années d’harcèlement sexuel et conjugés à tous les modes : moral, etc..). Ce qui compte est que La Vérité est de plus en plus flagrante à mesure que les mois passent depuis ce rêve, elle éclate à mes yeux et je comprends enfin le message : elle me montre le chemin qui est bon pour moi : “espace de sainteté (environnement sain, droiture et construire en faisant le bien”) Or je fais appel à vous, car j’ai un peur, parfois je me décourage et je m’inquiète. C’est curieux que je ne sois pas de confession juive et je rêve du ménorah et je suis attirée par cette religion. Au passage, je me suis baptisée à 13 ans par obligation,car j’étais dans une école catholique. Je précise que j’aime LE CHRIST incarné en Jésus. Voilà, pourriez-vous m’aider ? Je m’appelle Chistine, j’ai 41 ans, jeune et belle, mais qui n’a pas de chance. mon email est [email protected]. Merci infiniment à vous tous qui prendront le temps de lire ce message sos pour une prière, pour une pensée.