Je suis Caïn II par Carlo Suarès.

En Maitreya II, j’ai tenté récemment de donner en quelques pages une vue d’ensemble de la renaissance de la Kabbale. J’ai insisté en partie sur « Caïn et Abel » : un ancien, profond et désastreux complexe psychologique. Mon point de vue sur Caïn — et sur d’autres complexes comme Adam, Ève, Dieu, le Seigneur, etc. — je ne peux le justifier que par le biais de la lecture de la Bible selon le code originel, dont le secret est caché dans les schèmes qui sont devenus l’alphabet hébreu. J’ai donné ce code dans un livre : La Bible restituée ; mais pas à mon entière satisfaction, parce que j’ai dû utiliser une transcription phonétique des caractères hébraïques, au bénéfice des lecteurs qui ne les connaissent pas.

Je suis Caïn II par Carlo Suarès
Caïn par William Blake

Dans Tree 2 se trouvent des informations complémentaires, notamment sur l’utilisation des lettres hébraïques et sur une explication abrégée du manuel fondamental de la Kabbale : le Sepher Yetsira.

Un important troisième texte kabbalistique — le plus important de tous — Le Cantique des Cantiques, intitulé bien à tort « Le Cantique de Salomon » dans sa version canonique, est maintenant publié par Shambala. Avec le texte intégral dans une version bilingue, en hébreu et en anglais, il apparaîtra à chaque lecteur comme le plus surprenant et, on l’espère, comme une révélation. Ce texte est vérifié verset par verset, grâce à l’usage du code et à une étude de son rapport avec les racines de l’idiome hébraïque. Voici un exemple de cette méthode.

Je suis Caïn II par Carlo Suarès

Merci à Cirdec pour ce texte.

Texte publié sur www.arsitra.org  dans Documents Kabbale et traduit par Jean-Paul Heber.

Aimer c'est partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.