Skip to main content

L’Unité de la Création

L’Unité de la Création

Par Jean Dubuis La perception de l’Unité de la Création se fait plus ou moins vite et sous des aspects différents. En effet, chacun perçoit l’Unité, d’une part à travers le filtre qu’il est lui-même, d’autre part en fonction de la nature du sentier ésotérique suivi, que celui-ci soit qabalistique, martiniste, alchimique ou originaire d’autres […]

Le nom de Jacob à partir des écrits de R

Le nom de Jacob à partir des écrits de Rabbi Isaac Louria

Le nom de Jacob est Israël qui est devenu le nom de la communauté du peuple juif. La phrase « enfants d’Israël » s’applique avant tout aux descendants directs de Jacob mais, au fil du temps, il devint synonyme d’israélites, c’est-à-dire le peuple d’Israël. Le Ari (Isaac Louria) analyse le nom de Jacob/Israël afin de démontrer de quelle façon il reflète parfaitement la conscience divine. Il y a trois aspects de Jacob. Le premier est indiqué par le nom « Jacob » (יעקב) écrit sans vav, ו.

Les Qliphoth au sein de la magie occiden...

Les Qliphoth au sein de la magie occidentale

Les Qliphoth au sein de la magie occidentale « Tout ce qui, dans la Vie, est corrompu, contraire aux éternels dessins de l’ABSOLU, éternellement rejeté par Lui, doit être expulsé et cette sorte d’exécration métaphysique a lieu dans l’Arbre Inversé, l’ARBRE DE MORT, hors de l’ÉPOUSE, dans la PROSTITUÉE » Robert Ambelain – La Kabbale […]

Commentaire sur le Cantique des Cantique...

Commentaire sur le Cantique des Cantiques

Parmi les livres sacrés de l’Ancien Testament, le SHIR HA-SHIRIM ou Cantique des Cantiques de Salomon, fils de David, est, entre tous, sacré. Les Juifs orthodoxes ont, avec juste raison du reste, une si grande vénération pour cette partie de la Bible, par eux nommée Qadosh ha qadoshim ou Saint des Saints, qu’ils en interdisent la lecture à toute personne âgée de moins de trente ans. Ce respect n’est pas inutile, ici nous le déclarons, car ce livre renferme, scellés sous un quadruple voile, les plus importants mystères qu’il y eût jamais.

Etymologie du Nom Jehovah

Etymologie du Nom Jehovah

« Jehovah dérive de la racine הוה havah, qui veut dire il est, il a été, il a existé ; ou bien de היה haiah, qui est la même chose que le précédent, à la réserve que le premier est plus commun chez les ChaIdéens, et le second chez les Hébreux. Il désigne Celui qui est, l’Eternel ; c’est le vrai nom propre de Dieu, par lequel il est distingué des idoles qui ne sont que des choses feintes et n’existent point. Ce nom indique l’éternité de Dieu : la première syllabe, י je, marque le temps futur ; la seconde, ה ho, le temps présent ; et la troisième, ו vah, le temps passé.

Du Nom de Dieu et de ses attributs

Du Nom de Dieu et de ses attributs

Les cabalistes expriment le nom de Dieu par une seule lettre nommée « iod », ainsi figurée י ; elle forme la dixième lettre hébraïque, et correspond également au nombre 10. L’unité de ce nombre représente le premier principe, le zéro et un caractère hiéroglyphique qui forme l’emblème du monde. La première proportion du compas, c’est-à-dire la première figure géométrique, donne pour résultat le nombre 10. Il faut nécessairement s’appuyer sur un point sans lequel on ne peut agir ; si vous prolongez ce point, vous en faites une ligne.