Skip to main content

La lettre Guimel

La Lettre Guimel

La lettre Guimel. Selon le Talmud – Guimel – représente – l’homme bienfaisant = Gomel Hhésed – qui prodigue la charité. Si nous revenons sur la réponse faite par le Saint Béni Soit-il à – Guimel – et – Daleth – qui se présentèrent ensemble à l’instar des autres lettres qui se présentèrent toutes seules, sauf peu de cas, je pense que – Guimel – serait le mouvement organique, et que – Daleth – serait l’existence. Mais qu’est-ce qu’un mouvement organique qui n’a pas d’existence, ou encore, une existence qui n’a pas de mouvement organique.

La Guématria du mot Chabath

La Guématria du mot Chabath

Samedi = Chabath. Le mot est composé de la lettre שׁ et du mot – Bath – qui se traduit par « Fille ». Les trois barres du שׁ se veulent être dans ce mot, l’emblème des trois séphiroth supérieures de l’Arbre de Vie « La couronne », « La sagesse » et « L’intelligence ». Le monde fut crée par la Couronne, avec une infinie Sagesse et une grande Intelligence, qu’il est dit. Les trois barres du שׁ sont également l’emblème des trois patriarches Abraham, Isaac et Jacob, qui en ce jour de Chabath (Samedi) s’unissent à Bath (la fille) soit à la religion, qui est la fille de Dieu.

La lettre Beth

La lettre Beth

Nos sages se sont posés la question : « Pourquoi avoir commencé le récit de la création par la lettre Beith (ב) qui n’est pas la première lettre de l’alphabet ? Parce que Beith (ב) s’inscrit dans un carré, avec un côté ouvert à l’avant. Il est fermé en haut, en bas, et en arrière. Ceci pour indiquer que l’homme, ne doit pas chercher à savoir ce qui se passe au ciel. Ce qui se passe dans le monde d’en bas. Ni ce qui existait avant la création. » La seule manière intelligente de vivre, est d’avancer dans la seule direction qui lui soit ouverte, vers l’avant.